Meena, la révolutionnaire féministe afghane

Trente ans après son assassinat, des milliers d’Afghanes continuent de porter le flambeau du combat de Meena Keshwar Kamal pour les droits des femmes et pour le respect des droits fondamentaux de tous les citoyens en Afghanistan. Tout au long de sa vie, la militante transmettra ses messages nombreux en faveur de l’éducation des femmes, comme voie unique de revendications de leurs droits fondamentaux.

lire la suite

En Chine, une histoire vieille de 500 ans

Reproduction d'un bateau trésor de Zheng He au Musée des sciences de Hong Kong.

Reproduction d’un bateau trésor de Zheng He au Musée des sciences de Hong Kong.

À son apogée, au milieu du XVe siècle, elle comptait 3 500 vaisseaux. La marine américaine aujourd’hui, qui est la première au monde, n’en compte que 460 !

Mieux encore, elle était aussi, cette flotte impériale, la première par la technologie. On rapporte dans les chroniques de l’époque des vaisseaux à 9 mats et qui auraient pu mesurer jusqu’à 130 mètres de long et pouvant accueillir jusqu’à 1 500 hommes d’équipage.

lire la suite

Forough Farrokhzâd, poète trop tôt disparue

Forough Farrokhzâd

Forough Farrokhzâd (1935-1967) (en persan : فروغ فرخزاد) est une poète contemporaine iranienne.

Née dans une famille de militaires à Téhéran le 5 janvier 1935, Forough est la troisième d’une fratrie de sept. En 1948, à la fin du primaire, elle commence à écrire des ghazals. Après avoir obtenu son diplôme secondaire, elle s’inscrit à l’école technique de Kamalolmolk où elle étudie la couture et la peinture.

lire la suite

Le nüshu, ce système d’écriture chinois que seules les femmes comprennent

Un village du comté de Jiangyong où le nüshu fut découvert en premier.

Un village du comté de Jiangyong où le nüshu fut découvert en premier.

Connaissez-vous le nüshu ? Ce système d’écriture utilisé uniquement par des femmes dans la province de Hunan en chine a disparu en 2004. Les chercheurs tentent aujourd’hui d’en apprendre plus sur l’histoire de cet alphabet : était-il un langage secret, créé pour tenir tête aux hommes dans cette société patriarcale où les femmes n’avaient aucun droit ?

lire la suite

Les Kukis, juifs d’Inde descendants d’une tribu perdue d’Israël

Au nord-est de l’Inde, les Kukis se revendiquent comme les descendants de l’une des tribus perdues d’Israël. Devant leur ferveur, le grand rabbin d’Israël a autorisé les membres de cette minorité à immigrer en Terre promise. Ces familles se sont installées dans les colonies de Cisjordanie, et une majeure partie des hommes Kukis, guerriers dans l’âme, se sont engagés dans l’armée.

Lire la suite sur France 24

Le Gaur Minar

Ruines musulmanes à Gaur (lithographie du XIXe siècle).

Ruines musulmanes à Gaur (lithographie du XIXe siècle).

Les ruines de la cité de Gaur (en bengali গৌড়) se trouvent à la frontière indo-bangladaise, dans le district de Malda au Bengale. Autrefois connue sous le nom de Lakshmanavati ou Laknauti, la ville est une ancienne capitale du Bengale, siège de la dynastie bouddhiste des Pala au VIIIe siècle et celui de la dynastie hindoue des Sena au XIIe siècle. Les rois hindous ont été supplantés par le sultanat de Delhi au début du XIIIe siècle et Gaur devint la capitale des sultans du Bengale. Elle fut, avec la ville voisine de Pandua, un centre provincial de culture islamique jusqu’à son abandon à la fin du XVIe siècle.

lire la suite

La prise de Formose par le pirate Koxinga

Koxinga

Portrait de Koxinga, milieu du XVIIe siècle (National Taiwan Museum).

Pirate et général chinois, Koxinga (國姓爺) est né à Hirado, au Japon, le 28 août 1624. Son père, originaire du Fujian, se rend régulièrement au Japon où il va rencontrer sa mère, une Japonaise qui prendra soin de lui jusqu’à ses sept ans. Plus tard, il va en Chine pour y suivre une éducation confucéenne.

Ainsi débute la vie de celui qui, à la tête de plus 25 000 hommes, va prendre Formose (« Belle » en portugais), en 1662, et chasser les Hollandais de l’île qui deviendra plus tard Taïwan.

lire la suite